30 juillet 2022 Pascal MONIN

Comment construire une stratégie de marketing digital rentable ?

Aujourd’hui, le marketing digital, tout le monde en parle comme si cela était évident ! Avant, le mot « marketing » ça faisait expert. Mais depuis qu’on lui a ajouté le mot « digital », il nous semble plus accessible, plus facile à mettre en œuvre… Un site internet, quelques posts sur les réseaux sociaux, et c’est parti ! Mais êtes-vous sûr que les actions que vous déployez sont rentables et qu’elles servent vos objectifs commerciaux ?

Se poser la question du retour sur investissement demande déjà davantage d’efforts. Mais pas de panique, car la bonne nouvelle, c’est qu’avec internet, les données sont disponibles. Alors, si vous voulez vraiment faire du marketing digital rentable, vous en servir pour développer votre business, lisez la suite !

stratégie de marketing digitalQu’est-ce qu’une stratégie de marketing digital ?

Avant tout, mettons-nous d’accord sur ce qu’est le marketing. En voici une définition simple. C’est une discipline qui adapte l’offre de l’entreprise à la demande, et qui utilise des moyens pour développer les ventes. On parle de stratégie de marketing digital ou de webmarketing dès lors qu’on utilise les canaux numériques pour promouvoir son offre.

Pourquoi mettre en place une stratégie marketing digital ?

La question devrait plutôt être : peut-on encore se passer d’une stratégie marketing digital ? Bien sûr, ne jetons pas toutes les autres techniques de communication et de prospection à la poubelle ! Mais il est temps de moderniser son approche et d’utiliser les leviers digitaux ! En effet, vos clients ne sont plus qu’à quelques clics, alors donnez-leur envie de cliquer !

Une bonne stratégie digitale, cohérente avec votre stratégie commerciale, sera d’une grande aide. Augmentez alors votre visibilité, travaillez votre notoriété, façonnez votre image, ou développez vos ventes. Le digital ne s’oppose pas à l’humain. Au contraire, les occasions sont encore plus nombreuses de communiquer et de renforcer la relation clients.

Le digital facilite le recueil de données sur les comportements et les préférences de vos cibles. En analysant et en exploitant ces datas, vous pouvez alors construire une stratégie d’acquisition et renforcer votre développement commercial. Votre marketing est beaucoup plus précis et davantage personnalisé : « s’adresser à la bonne cible, au bon moment, au bon endroit ».

Par ailleurs, une campagne de marketing digital permet d’accélérer votre « Go to market ». Soyez agile, testez vos idées plus rapidement et réajustez en fonction des retours observés. Internet permet également de piloter finement le retour sur investissement grâce à un tracking et des statistiques avancées.

Autre avantage et pas des moindres : le marketing digital et les campagnes de communication digitales sont accessibles. Financièrement et techniquement. Il est en effet très facile de mettre en place une publicité Facebook ou Instagram. A contrario, vous aurez plus de mal à lancer une pub TV !

Pourquoi mettre en place une stratégie marketing digitalLe marketing digital s’adapte-t-il à toutes les entreprises ?

Oui ! Que vous soyez une start up, une TPE ou une PME, vous pouvez implémenter une stratégie digitale utile et rentable. Bien sûr, on adapte ses méthodes et son plan d’action… Mais là je ne vous apprends rien…

Tout le monde utilise internet, dans la vie privée c’est sûr, mais aussi dans sa fonction professionnelle ! On se renseigne, on compare, on prend des contacts et on achète. Alors il faut être présent, faire connaître son offre, véhiculer ses différences. Bon d’accord, la vente en ligne concerne davantage les activités B2C. En B2B, les parcours d’achat sont souvent plus longs et les besoins des prospects généralement plus complexes. Mais les solutions digitales répondent de plus en plus aux attentes des acheteurs professionnels.

Si les mécanismes marketing offline ne sont pas à négliger en B2B, ils sont aujourd’hui largement complétés par le marketing online. Être absent d’internet devient risqué désormais.

Mais comment s’assurer d’atteindre ses objectifs ? Pour le savoir, voyons d’abord les leviers à votre disposition.

Quels sont les leviers utilisés en marketing digital ?

Parmi les nombreux supports et canaux numériques, vous avez le choix. Activez les leviers adaptés pour votre stratégie de marketing digital. Voici une liste non exhaustive pour vous donner quelques idées et commencer à planter des graines.

Un site web qui reflète votre identité et votre stratégie commerciale

Votre site internet est le premier pilier de votre stratégie digitale. Véritable vitrine de votre entreprise, il exprime qui vous êtes, votre proposition de valeur, votre positionnement et vos différences. Il est souvent le premier contact avec votre prospect. Et à ce titre, il doit être performant pour transformer le simple visiteur anonyme en lead qualifié. Pensez donc à soigner l’UX design, ou expérience utilisateur, en facilitant la navigation et l’accès à l’information de l’internaute.

Mais créer un site internet bien pensé reste insuffisant. Imaginez un magnifique magasin complètement isolé de la foule, caché dans une ruelle sans passants ? A l’image de ce magasin, votre site web doit être visible et facilement accessible. Faites en sorte que votre cible de clientèle vous trouve !

Inbound marketing ou comment faire venir le client à soi

C’est justement en déployant une stratégie d’inbound marketing qu’on parvient à rendre son offre visible. Cette technique de webmarketing, traduite par « marketing entrant », vise à attirer les clients à soi. On cherche à faire l’acquisition de nouveaux contacts grâce à son site.

L’inbound marketing agit en 4 étapes :

  • Attirer : faites venir les prospects potentiels sur votre site web.
  • Convertir : transformez ces inconnus en leads qualifiés.
  • Engager : transformez votre prospect en client.
  • Fidéliser : entretenez le lien et réalisez des ventes additionnelles.

Le SEO ou référencement naturel

Le SEO (Search Engine Optimization) vise à faire remonter son site web sur les moteurs de recherches en le positionnant sur des mots-clés choisis. Après tout, si Google suggère votre site quand un client recherche votre produit, c’est quand même mieux, non ?

Pour réussir cela, il va falloir néanmoins respecter certaines règles :

  • Construire l’architecture de votre site web d’une certaine façon.
  • Créer un contenu riche, pertinent et unique.
  • Organiser finement le maillage entre les pages du site et des liens depuis d’autres sites de confiance.

Attention, il est important de comprendre que le SEO apporte un retour sur investissement sur le long terme. Pour combiner cette stratégie avec un ROI à plus court-terme, mais moins pérenne, il faut activer le SEA.

Le SEA ou référencement payant

Le SEA (Search Engine Advertising) est un référencement payant. Cette technique consiste en l’achat de mots-clés pour se positionner sur les moteurs de recherche. Citons Google Ads, à titre d’exemple.

On peut alors choisir parmi plusieurs formats d’annonces publicitaires :

  • Annonces textuelles,
  • Annonce display ou bannière publicitaire,
  • Annonce shopping pour mettre en avant vos produits en vente en ligne…

Le référencement local pour une visibilité géographique renforcée

Par référencement local, comprenez la visibilité de votre entreprise ou de votre marque auprès des internautes de votre zone géographique. Avec la Google Business Profile (anciennement Google My Business) vos prospects vous localisent sur la « Map » de Google. En optimisant ainsi cette page dédiée à votre entreprise, vous renforcez votre présence locale sur le web. Fini les annuaires classiques ! Mais comment sortir du lot me direz-vous ? Recueillez un maximum d’avis. Bien sûr des avis positifs, qui véhiculeront une belle image de votre prestation et qui vous apporteront de la crédibilité.

Une stratégie social media pour votre entreprise

Comme toutes les entreprises, vous vous posez la question des réseaux sociaux, n’est-ce pas ? To be or not to be… that is the question… A vrai dire, avec plus de 52 millions d’utilisateurs de ces réseaux en France, il semble inutile d’hésiter trop longtemps. Les bonnes questions à se poser sont plutôt : Comment communiquer ?  Quel réseau social choisir et comment se construire une communauté ?

Pour être visible auprès de sa cible sur les réseaux sociaux, il faut :

  • être régulièrement présent, en proximité relationnelle,
  • créer des contenus percutants,
  • accroître sa communauté,
  • susciter des réactions.

Dans votre plan marketing sur les réseaux sociaux, n’oubliez pas la publicité ! Elle vous permet notamment de toucher une audience plus large. En plus, différents formats s’offrent à vous : posts sponsorisés, boostés, affichage display, retargeting… Vous trouverez bien votre bonheur dans ce champ de possibilités ?

L’emailing et les newsletters : prospecter et fidéliser

L’emailing apparaît comme le dinosaure du marketing digital. Mais ça reste un outil numérique intéressant pour maintenir le lien avec sa clientèle. N’êtes-vous pas vous-même inscrit à des newsletters ? On peut aussi s’en servir dans son plan de prospection commerciale. Veillez cependant à utiliser une base de données qualitative, respectueuse de la RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données).

Les articles de blog : utilité et preuve de votre expertise

Très utile comme outil de référencement naturel, un article de blog apporte aussi un contenu gratuit à valeur ajoutée. Vous exprimez ainsi votre expertise et vous devenez une référence dans votre secteur, rien que ça ! Plus sérieusement, à force de vous « voir », vos prospects s’adresseront plus spontanément à vous au moment venu.

Les spécificités marketing du e-commerce

Pour les entreprises qui pratiquent la vente en ligne, c’est open bar en marketing digital ! Les leviers sont encore plus variés. Et au-delà de leur propre site e-commerce, elles peuvent choisir de diversifier leurs circuits de distribution.

On pense spontanément aux Marketplaces, qui parfois remplacent le site marchand lui-même. D’autres canaux se sont aussi développés, comme les boutiques Facebook ou Instagram. Ces dernières permettent en effet de toucher un public plus large en allant le chercher là où il se trouve.

Enfin, l’entreprise peut mettre en place des partenariats avec d’autres sites professionnels ou des bloggeurs. C’est le principe de l’affiliation marketing, comparable à un réseau d’apporteurs d’affaires.

En complément de ces techniques, le retargeting permet de tracker un internaute intéressé par un produit pour le lui suggérer de nouveau sur d’autres sites.

Le marketing d’influence pour convaincre

En lien avec les réseaux sociaux, le marketing d’influence prend de l’ampleur, en B2C d’abord, mais désormais en B2B également. Qui de mieux qu’un influenceur pour mettre en valeur votre produit et parler positivement de votre entreprise ? Dans la droite lignée du développement des avis clients sur internet, l’Influence marketing vous apporte du crédit.

Elaborer une stratégie de marketing digitale en 6 étapes

Avoir un panel de leviers digitaux pour déployer son plan d’action, c’est bien. Mais savoir lesquels et comment les utiliser, c’est encore mieux. Comment donc construire une stratégie de marketing digital rentable ? Suivez les 6 étapes suivantes pour structurer votre démarche.

Stratégie marketing en 6 étapesEtape 1 : Appuyez-vous sur votre stratégie commerciale

Vous avez préalablement élaboré votre business modèle, construit votre proposition de valeur et définit votre offre. Vous vous êtes fixé des objectifs stratégiques de développement commercial. Votre stratégie digitale vient alors en appui de votre stratégie commerciale.

Elle impose une méthodologie similaire, une rigueur pour choisir la façon dont vous allez utiliser internet et les outils digitaux.

Etape 2 : Définissez vos objectifs digitaux

Comme pour toute stratégie, définissez d’abord vos objectifs. Fixez clairement le cap pour ne pas faire chavirer la barque sur l’océan des possibles.

Déterminez des objectifs précis et mesurables. Ca tombe bien, Internet met de nombreuses données à disposition et il est aisé de suivre des indicateurs ! Pensez alors développement commercial et retour sur investissement. Pour vous aider, complétez cette phrase : « ma stratégie digitale sera performante et rentable si et seulement si… ».

Une fois vos objectifs stratégiques définis, découpez-les en objectifs à plus court terme et écrivez votre feuille de route.

Vous pouvez également poursuivre plusieurs objectifs. Par exemple, avec une vision trimestrielle :

  • Augmenter votre notoriété en ajoutant 15% d’abonnés dans votre cible à votre communauté, sur vos réseaux sociaux.
  • Augmenter le trafic organique sur votre site internet de 5%.
  • Recevoir 60 demandes de contact depuis le formulaire de votre site ou réaliser 20 ventes additionnelles en ligne.

Etape 3 : Identifiez vos cibles et analysez leur parcours d’achat

Ne lésinez pas sur cette étape ! Passez le temps nécessaire pour définir les profils de vos acheteurs, vos buyers personas. Traduisez vos clients idéaux. Ce sera du temps de gagné par la suite !

En effet, comment attirer de nouveaux clients sans comprendre leurs motivations et leurs freins à l’achat ? A quoi bon insister sur la puissance de votre machine outil si, ce qu’ils recherchent, c’est la facilité d’utilisation ?

Pour cela, récoltez des informations sur vos prospects, qualitatives et quantitatives. Une étude de marché, en quelques sortes ! Sur quels réseaux vos clients sont-ils présents, que recherchent-ils ? Comment réagissent-ils ? Comment s’expriment-ils ? A quels messages sont-ils sensibles ? etc…

Répondre à ces questions vous éclairera pour la mise en place de votre plan marketing.

Etape 4 : Analysez la stratégie digitale de vos concurrents

Internet regorge d’informations et vos concurrents y laissent de nombreuses traces. On peut alors récupérer des insights pertinents.

Une analyse concurrentielle, c’est comme une analyse de parts de marché. On étudie, sur internet, la force de sa prise de parole au milieu de la foule.

Etudier la présence de vos concurrents sur internet et leur stratégie de contenu

Commencez tout d’abord par repérer qui sont vos concurrents sur internet. Attention, il peut y avoir un écart de perception. Vous avez en effet peut-être l’habitude de côtoyer des concurrents sur votre marché. Mais sur internet, s’agit-il des mêmes concurrents ? Bien souvent, oui en partie. A moins que ces derniers soient très en retard sur leur digitalisation. Mais il se peut aussi que d’autres acteurs occupent de fortes positions sur les mots-clés qui vous intéressent. Ajoutez alors ces « nouveaux concurrents » dans votre spectre.

Pour étudier la présence digitale de vos concurrents, notez où et comment ils s’expriment. A qui s’adressent-ils, avec quel ton et quel style ? Bref, quelle est leur stratégie de communication ? Pour le savoir, observez leur prise de parole sur les réseaux sociaux. Ont-ils recours à la vidéo, à des infographies ? Vous pourrez d’ailleurs mesurer leur taux d’engagement grâce aux réactions et commentaires sur leurs publications.

Prenez le temps de naviguer sur leur site web. Pour sûr, il contient de précieuses informations. Leur message et leur positionnement sont-ils clairs ? Leur site web est-il marchand ou invite-t-il à entrer facilement en contact avec eux ? Délivrent-il de l’information à travers un blog ou par le téléchargement de livres blancs ?

Une astuce toute bête : pensez à vous inscrire à leur newsletter pour suivre leurs communications. Vous verrez ainsi comment ils nourrissent leur relation client / prospect.

comprendre les stratégies seo concurrentes

Il s’agit là du nerf de la guerre de votre étude de concurrence. Comprendre la stratégie de référencement naturel SEO est l’une des clés du succès pour aiguiller votre stratégie de marketing digital.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser nombres d’outils SEO du marché. Entre autres, ils vous permettent de connaître le positionnement des sites web concurrents sur les moteurs de recherche.

Ils vous indiquent notamment les mots-clés sur lesquels il se positionnent, et les contenus les plus performants.

Par ailleurs, vous pouvez déterminer le trafic SEO d’un site web en particulier. Combien de visiteurs uniques le consultent depuis une recherche sur un moteur de recherche ? Et quelles expressions utilisent-ils ?

Ces outils vous aident à comprendre les intentions de recherches des internautes les plus fréquentes dans votre secteur d’activité. Et ils vous renseignent sur le niveau de concurrence lié à chaque expression.

Avec ces informations, vous pourrez alors construire votre contenu web en étant pertinent par rapport aux attentes de votre cible.

Analyser leur stratégie publicitaire

L’analyse de la stratégie publicitaire de vos concurrents est également riche d’enseignements. On peut effectivement dire qu’elle est une source d’inspiration. Bien sûr, il ne s’agit pas de copier. Mais ces observations vous poussent à adapter votre stratégie marketing digitale en fonction des succès et des échecs des concurrents.

Il n’est pourtant pas facile d’obtenir le plan de communication de vos confrères. Vous ne voyez pas tout ce qu’ils mettent en œuvre. Pour ce faire, vous pouvez déjà retrouver, sur certains médias sociaux, comme Facebook, les publicités de concurrents. Elles sont, pour certaines, mises à disposition. Vous pouvez également repérer les annonces textuelles ou shopping de vos concurrents depuis des outils SEO.

Après recueil de ces données, vous serez à même de choisir vos canaux publicitaires sur la base des bons critères. Et bien sûr, en fonction de votre budget.

Etape 5 : Définissez un budget pour votre plan marketing digital

Cette question, on évite de la garder pour la fin ! En effet la cohérence entre budget et ambitions s’impose. Quelles compétences avez-vous en interne et quel temps pouvez-vous y dédier ? Sinon, quelles ressources faut-il aller chercher en prestation externe ?

Etape 6 : Mettez en place votre plan d’action marketing digital

Vient le moment stratégique du choix des canaux de communication pour élaborer votre stratégie marketing digital. Gardez pour cela à l’esprit, la connaissance de vos personas et les choix de vos concurrents.

N’ayez qu’une obsession en tête : être là où vos clients se trouvent. Et s’ils ne s’y trouvent pas encore… guidez-les jusqu’à vous ! Pour mettre en place les leviers d’acquisition pertinents pour votre entreprise, voici comment vous y prendre.

Faire de votre site web l’un de vos meilleurs commerciaux

Même une « simple » vitrine internet doit afficher son ambition ! Ne soyons pas petit joueur ! Sinon, autant se contenter de cartes de visite et d’une plaquette pdf ! Ce n’est pas parce que votre site n’est pas marchand qu’il ne doit pas « convertir ». Par là, nous parlons d’inciter l’internaute à agir suite à sa visite. Pour atteindre votre objectif, la conception de votre site web doit intégrer les 3 axes suivants :

  1. Le SEO : c’est la base pour que votre site puisse attirer les bons visiteurs.
  2. L’UX Design : l’expérience utilisateur doit être fluide et l’internaute doit trouver rapidement réponses à ses questions. Il faut donner envie de naviguer sur le site et de vous contacter.
  3. Le Call To Action : il s’agit d’inciter à l’action, comme remplir un formulaire, demander un devis, passer commande…

elaborer une stratégie de referencement

En vous appuyant toujours sur vos buyers personas, identifiez en premier lieu leurs intentions de recherche sur internet. Déterminez ensuite les mots-clés sur lesquels il est pertinent de vous positionner. Vous pourrez alors déployer un plan d’action de référencement. N’oublions pas, l’objectif est d’attirer votre cible sur votre site.

Ce plan d’action doit donc envisager plusieurs aspects. Allez, on s’accroche, voici quelques informations techniques :

La structure du site web : en fonction de la stratégie définie, vous construirez votre site en distinguant des silos ou des cocons sémantiques. Chaque page essaie de se positionner sur un mot-clé principal différent. Le maillage (les liens) entre les pages se veut cohérent.

La profondeur sémantique du contenu : chaque page web peut se positionner sur les moteurs de recherche. Pour cela elle doit paraître pertinente au yeux de ces derniers. A priori, plus vous l’enrichirez en contenu, plus vous utiliserez le champ lexical de son mot-clé principal, plus elle sera suggérée à l’internaute.

Le netlinking : il s’agit de faire en sorte que d’autres sites web vous citent. Pour cela ils pointeront un lien vers le vôtre. Cette technique de « backlinks » permet de transmettre de l’indice de confiance aux moteurs si elle est correctement mise en place.

Elaborer une stratégie de marketing de contenu

Qui a dit qu’avec Internet, tout est plus facile ?! Aujourd’hui c’est la course à la création de contenus. Les techniques SEO imposent d’en créer à tour de bras. le consommateur d’aujourd’hui cherche l’information, se débrouille seul et décide seul. Enfin, c’est ce qu’il croit. Il s’appuie notamment sur les avis recueillis et sur les contenus qu’il lit.

C’est pourquoi, votre entreprise doit être visible et rassurante sur internet. En offrant du contenu à valeur ajoutée pour vos clients, vous renforcez aussi la confiance dans votre expertise.

Mais construire une stratégie de marketing de contenu, ou « marketing content », c’est aussi raconter une histoire. Votre « storytelling » interpelle votre cible qui s’identifie ou s’émeut. Et l’on sait à quel point l’émotion détermine la décision finale d’achat !

Pour que votre stratégie marketing de contenu soit performante, pensez à aligner tous vos supports de communication. La cohérence dans le fond et la forme est essentielle.

Votre content marketing s’exprime à travers différents supports : réseaux sociaux, site web et articles de blog. Vous pouvez utilisez aussi l’email, la newsletter et la création d’e-books.

Enfin, pour rendre votre contenu attractif, privilégiez la vidéo. Son impact est puissant. Et oui, le visuel, en général, attire l’attention : illustration, photos, infographies… Tous les moyens sont bons pour inciter vos clients et prospects à entendre régulièrement parler de vous.

imaginer un tunnel de conversion pertinent

On l’a déjà évoqué : une stratégie marketing digital rentable a pour objectif la conversion. Autrement dit, il s’agit de transformer des internautes en contacts qualifiés voire directement en clients. Et ceci à travers un tunnel de conversion bien pensé.

Pour cela, imaginez le parcours de votre client potentiel, depuis son premier point de contact avec votre entreprise jusqu’à l’acte d’achat. Quels sont les questions qu’il se pose ? Quels sont les arguments qui peuvent le convaincre ? Combien de contenus a-t-il besoin de lire avant de se décider ? Mais aussi, à quels formats de communication est-il le plus sensible ?

On ne va pas se mentir : vous n’aurez pas toutes les réponses. Mais vous pourrez tester différentes actions et retenir les plus performantes. Ce qui est sûr, c’est que votre acheteur aura globalement besoin de plusieurs sollicitations avant d’entrer sérieusement en contact avec vous.

Sur la base de ces hypothèses, construisez vos propres tunnels de conversion.

Exemple :

  1. Vous créez un post sponsorisé depuis un média social. Quand l’internaute clique sur votre publication, il est redirigé vers une « landing page » (page d’atterrissage). Cette page, bien construite, l’incite à télécharger le e-book spécialement adapté pour lui, contre remise de coordonnées.
  2. Une fois ce premier « contact » établi, vous lui envoyez une première newsletter. En fonction de l’intérêt qu’il y porte, vous lui envoyez un deuxième email, puis une promotion ou autre incentive. En bref, vous le « nourrissez » de contenus intéressants jusqu’à ce qu’il devienne client.

Dans cet exemple, nous avons soulevé deux concepts importants que nous n’avons pas encore évoqués.

Le Lead Nurturing :

Il s’agit de vos adresser régulièrement à votre base de données. Comment ? En leur fournissant de contenu informationnel. En fonction des réactions, vous qualifiez chaque contact en prospect froid, tiède ou chaud. Adaptez ensuite votre communication à chaque profil.

Le marketing automation :

Pour mettre en place une stratégie de lead nurturing efficace, vous avez tout intérêt à automatiser vos process. Le marketing automation répond à ce besoin en vous apportant des outils et méthodes. Il permet de qualifier plus facilement vos prospects et de leur adresser le bon niveau de communication au bon moment. Synchronisé avec votre CRM (customer relationship management), cette technique vous fait gagner un temps précieux.

mettre en place une stratégie de prospection digitale

Particulièrement utile en B2B, la prospection digitale doit faire partie de votre plan d’action marketing digital.

L’emailing et le social selling, à travers les réseaux sociaux, notamment LinkedIn, sont les solutions les plus fréquemment employées.

Pratiquer l’A/B Testing et piloter son ROI

Dans le monde du digital, tout va plus vite. Si vous attendez que tout soit parfait pour démarrer vos actions marketing, alors on s’en reparle dans 5 ans ?

On parle de Test & Learn en méthode agile. Il s’agit de pouvoir tester une idée même si tout n’est pas ficelé. On se réserve alors la possibilité de la faire évoluer, en fonction des retours clients et des remontées terrains.

L’A/B testing se présente dans la même veine. Il consiste, en effet, à  tester et comparer deux versions d’une même communication (page web ou email par exemple). On retient alors la version qui obtient les meilleurs résultats.

Dans tous les cas, l’objectif est de rechercher le bon mix entre coût et chiffre d’affaires direct ou indirect généré.

A/B testing pour votre stratégie marketing digitalBonnes pratiques pour une stratégie marketing digital réussie

Vous voulez réussir votre stratégie digitale, mais aussi gagner du temps, car il n’est pas extensible ? Voici quelques bonnes pratiques à mettre en place.

Investir dans des outils facilitateurs

L’outil ne fait pas le marketeur, mais avec de bons outils, on est quand même plus performant. Pour ce faire, investissez dans un bon CRM à minima.

Si vous internalisez ces tâches, investissez dans :

  • Des outils SEO adaptés
  • Un planificateur pour vos réseaux sociaux
  • Le logiciel de graphisme de votre choix
  • Un outil de gestion de projet

Des équipes marketing, commerciales et un service client alignés

Le marketing digital doit faciliter et accroître le développement commercial.

Les services marketing, commercial, et le service client doivent coopérer pour construire une stratégie digitale efficace. Pour illustrer cela, le marketing apporte des leads chauds aux commerciaux. Ces derniers nourrissent la connaissance clients pour renforcer la pertinence des futures opérations marketing.

Partager un même CRM rend alors la coopération plus facile et la communication plus fluide.

Quelles compétences en marketing digital pour performer ?

Avec internet, tout semble tellement accessible. Pourtant, construire une stratégie digitale fait appel à de solides compétences. Vous pourriez être tenté de recruter un stagiaire ou un alternant pour ces missions. Mais prenez-vous la mesure des enjeux et êtes-vous sûr de mettre en face les bonnes compétences ?

Aujourd’hui, le webmarketing s’appuie sur des dizaines de métiers différents et complémentaires. Utiliser les services d’une agence de marketing digital peut se révéler payant et assurer votre croissance.

En tant que patron de votre entreprise, vous savez maintenant tout ce qu’il y a à savoir sur le marketing digital. En résumé : une stratégie cohérente avec votre stratégie commerciale, un bon alignement entre cibles, canaux de communication et messages. Mais surtout une recherche de performance et de ROI !

Penser rentabilité des actions permet de garder le cap et ne pas se laisser submerger par le futile. Le marketing digital, ça coûte de l’argent, et du temps. Alors, plutôt qu’une charge, visez juste et faites en un investissement !

Quelques livres à connaître pour améliorer vos compétences

Contact

Et vous, quel est votre projet ?

Contact